Ecomusée de Ventavon dans l’ancienne usine hydroélectique (05)

PHOTOS

previous arrow
next arrow
Slider

LITTERATURE

INFORMATIONS

Maîtrise d’ouvrage :
Mairie de Ventavon

Maîtrise d’œuvre
Architectes : Pierre Lépinay
Paysagiste : Jardins de Poliphile, Loic Pianfetti

Mission de base
Surface : territoire de l’usine
Montant des travaux : 987 000 euros HT
Consultation restreinte 2003. Projet lauréat.
Projet étudié jusqu’en DCE mais partiellement réalisé

L’ancienne centrale hydroélectrique de Ventavon fait partie d’un réseau de centrales qui ont exploitée ce que l’on appelait la « houille blanche », lorsque la Durance suivait son cours naturel et que le canal EDF n’était pas encore construit.

Ce projet a été étudié dans le but de créer un écomusée qui devait organiser un parcours didactique dans l’usine. Hélas, le projet total n’a pas vu le jour et nous avons seulement réhabilité le bâtiment des machines qui est visible depuis l’autoroute.

L’intervention englobait tout le territoire, car avec le paysagiste, Loic Pianfetti, nous devions restituer la lecture des anciennes traces de l’arrivée de la Durance dans la chambre de décharge et ensuite restituer les traces des conduites forcées qui descendaient en contrebas vers les turbines hydroélectriques. Ces traces étaient envahies de végétation et il s’agissait de révéler à nouveau l’emprise de cette infrastructure sur le paysage.

Les visiteurs devaient entrer pas une ancienne conduite, accéder à la chambre de décharge, très vaste bassin de rétention dans lequel arrivait l’eau de la Durance.

Ensuite monter vers le kiosque d’accueil et parcourir le niveau supérieur à la découverte du grand paysage ainsi qu’à la salle des vannes.


PLANS