5 logements sociaux dans un bâtiment patrimonial à Monêtier-Allemont (05)

PHOTOS

previous arrow
next arrow
Slider

LITTERATURE

INFORMATIONS

Maîtrise d’ouvrage :
Commune de Monêtier-Allemont

Maîtrise d’œuvre :
Architecte : pierre Lépinay
Bureau d’étude : Allard

Mission de base
Surface : 340 m²
Coût: 335 400 euros ht
Consultation restreinte 1995, projet lauréat
Livré en 1999
Photographies : Patrick Tourneboeuf


Monêtier-Allemont est un village de 350 habitants situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Sisteron. Le paysage est une plaine de rivière, plantée de vergers fruitiers longeant la Durance
La commune a acheté, à la fin des années 1990, un bâtiment, longtemps abandonné, au centre bourg, que les habitants appellent « le château ». Le corps de bâtiment principal est constitué d’un oratoire du XIVème siècle, surmonté d’une demi-coupole et inscrit dans une façade courbe, auquel des extensions furent ajoutées au fil du temps. C’est un bâtiment en pierres de galets à l’aspect massif et puissant.
La commune demande à l’architecte de concevoir, dans ces murs, cinq logements sociaux. Ce projet a pour but de dynamiser le village et de rendre une fonction à ce bâtiment patrimonial.
L’enjeu de ce projet a été d’inscrire des logements, confortables, largement éclairés, avec des vues et orientations diverses dans un bâtiment profond et dans la complexité de ses espaces voûtés.
Le budget restant limité, l’architecte à l’idée d’utiliser toutes les ressources existantes du bâtiment existant. D’’anciennes fenêtres sont débouchées ou réutilisées, certaines créées lorsque nécessaire. L’aspect en pierre massives des façades est conservé. La modernité du projet est d’apporter des éléments très contemporains, qui révèlent, par contraste, les qualités de l’existant.

Ainsi, dans le spectaculaire appartement en duplex qui investit l’ancien oratoire, les pièces ont été rassemblées et placées sur deux niveaux, dans une structure de métal, de verre et de bois dont le dessin est aussi précis que celui d’un meuble.
Placée en arrière de la demi coupole, ce « meuble » de services, laisse intact le volume voûté en pierres apparentes, désormais dévolu au séjour. Le couple visuel séjour/cuisine, offre une vue traversante, qui ouvre sur le village d’un côté et sur la nature et les vergers de l’autre.
Les détails sont ponctuels mais particulièrement soignés. Le sol est en carreaux ciment de Romans, en pose jointive. Des dessins au sol évoquent des signes mystérieux. Un vaste dessin en croix, au sol, au centre du séjour, rappelle l’ancienne destination de l’oratoire.

PLANS